Museo Diocesano di Monreale

Musée diocésain

L'espace destiné à abriter le musée diocésain de Monreale, musée d'art chrétien qui représente la foi et la dévotion du diocèse au fil du temps, est réparti sur trois niveaux dans le Palais de l'archevêque.
Le premier, au rez-de-chaussée, est composé d'un couloir d'accès qui abrite des matériaux en pierre provenant de différents endroit du Diocèse et conduit à la Salle San Placido, avec une ouverture spectaculaire sur le cloître bénédictin. La grande salle propose, outre les vastes surfaces murales pour les grands retables, également un espace d'exposition pour l'immense tapisserie représentant le fameux thème du Rêve de Guillaume, et, dans des vitrines spéciales placées sur les murs qui recomposent idéalement les autels latéraux, un espace pour l'exposition de certains devants d'autel de différente typologie, plus ou moins de la même époque que les peintures.

Le premier étage est constitué de deux salles. Elles ont toutes les deux une vue imprenable sur le golfe de Palerme et abritent les œuvres les plus anciennes du diocèse. La première salle, qui donne à l'intérieur de la cathédrale en offrant une vue prestigieuse des mosaïques, propose dans l'ordre chronologique un regroupement d'œuvres d'art à partir de la période normande qui se poursuit dans la seconde salle avec les œuvres du XVIe siècle et qui permet une vision privilégiée de très près de la décoration polychrome extérieure des absides de la cathédrale.

Au deuxième étage, dans deux grandes salles communicantes, l'exposition propose un parcours qui se présente, grâce au mécénat épiscopal éclairé, l'histoire du diocèse. La salle, qui expose les éléments de décoration et les objets d’art commandés par les archevêques qui se sont succédés, donne sur le cloître en offrant au visiteur une vue unique d'en haut. La dernière section de la salle, caractérisée par une voûte en berceau à caissons peinte sur commande de l'archevêque Domenico Gaspare Lancia di Brolo, à Monreale de 1884 à 1919, abrite les œuvres les plus tardives, en une sélection d'ouvrages d'intérêt artistique d’exception.
Il a été nécessaire de séparer les œuvres diocésaines de celles données par Salvatore Renda Pitti, qui conservent l'homogénéité de la collection originale dans une exposition isolée trouvant sa place avant le salon dédié aux évêques. L'exposition de la collection, à travers la sélection des artefacts de grand intérêt artistique dans leur variété, avec le privilège donné aux œuvres d'art chrétiennes, fournit un exemple significatif de collection privée qui, grâce à la donation, passe à l'usage public. 

Toujours au deuxième étage, dans une pièce à part, est située une section anthropologique qui comprend des œuvres liées à la dévotion.
La chapelle du Crucifix dans la cathédrale de Monreale, liée à la commission épiscopale, commandée par l'archevêque Giovanni Roano, à la tête du diocèse de 1673 à 1703, fait partie de l'itinéraire de l'exposition. En mettant en valeur cet écrin déjà précieux qu'est le petit temple baroque, restent exposées toutes les œuvres d'art commandées par le prélat espagnol, ainsi maintenues dans le lieu d'origine pour lequel elles ont été réalisées. 

Tour-opérateurs

Réservez votre visite

Pour réserver une visite, cliquez sur le lien ci-dessous et remplissez le formulaire.

Réservez votre visite

Écoles

Réservez votre visite

Pour réserver une visite, cliquez sur le lien ci-dessous et remplissez le formulaire.

Réservez votre visite

L'utilisation de cookies sur ce site permet d’améliorer votre expérience de navigation. Lire la politique sur les Cookies